En avril, colosse aux pieds d’argile. En mai, il doit trébucher !

Je reprends du service en cette veille de 1er mai après m’être accordé une semaine pleine de pause politique. Il n’en fallait pas moins pour reconstituer quelques forces et se remettre en selle. Me voici donc prêt à repartir au front. Des fronts, il n’en manque pas. Macron en ouvre des dizaines à la fois. C’est à ce prix qu’il peut continuer à avancer. Sans doute sait-il que s’il marque une pause dans le rythme des réformes qu’il a décidées, il peut perdre l’équilibre et vaciller. Car nul ne peut…

Read More