Cessez de pourchasser les chômeurs ! Luttez contre le chômage !

Cessez de pourchasser les chômeurs ! Luttez contre le chômage ! – AN 06/03/19

🛑 Cessez de pourchasser les chômeurs ! Luttez contre le chômage !➡️ Partagez

Publiée par Adrien Quatennens sur Jeudi 7 mars 2019

Madame la présidente, Madame la Ministre, chers collègues,

Il ne suffit pas de traverser la rue.

Alors que l’on peut estimer qu’il y a en moyenne et en équivalent temps plein 1 emploi non pourvu pour 40 chômeurs, vous continuez à tenir les chômeurs pour principaux responsables de leur chômage en augmentant les contrôles et les exigences qui pèsent sur eux tant et si bien qu’avec votre politique et malgré le dévouement absolu des agents, Pôle Emploi est davantage le lieu où l’on vérifie que vous vous agitez bien pour trouver un emploi plutôt le lieu où l’on vous en propose un.

Dès votre accession au pouvoir, vous annonciez votre volonté de réduire drastiquement le nombre de contrats aidés, passant en quelques mois de 460 000 à 310 000 contrats.

Annoncé en plein été, ce coup de canif dans un dispositif d’accompagnement dans l’emploi a mis en difficulté de nombreuses associations et collectivités territoriales, particulièrement en zone rurale et dans les quartiers populaires.

A cause de vous, plusieurs municipalités ont été contraintes de repousser la rentrée scolaire faute de personnel pour accueillir les enfants. Ce fut par exemple le cas à La Réunion, où 18 communes sur 24 étaient concernées.

La saignée s’est poursuivie puisque seuls 200 000 contrats aidés ont été budgétés pour l’année 2018. Par la suppression de 250 000 postes, votre gouvernement s’est rendu responsable du plus grave plan social qu’ait connu notre pays depuis des décennies. C’est vous qui, en matière d’emploi, êtes complice du pire.

L’argument pour la suppression de ces contrats ? Leur prétendu coût exorbitant. Argument irrecevable.

Selon l’Inspection générale des Finances, le coût annuel d’un emploi aidé pour les finances publiques n’est estimé qu’à 13 000 euros.

Vous lui préférez l’exonération de cotisations patronales pour un emploi au niveau du SMIC mais c’est doublement plus cher que les contrats aidés.

De la même manière, c’est la politique que vous poursuivez qui coûte très cher et qui est inefficace : le fameux Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (CICE) que vous pérennisez en baisse de cotisations coûte 20 milliards d’euros et 40 cette année.

Vous gavez des entreprises qui n’en ont pas besoin et certaines détruisent des emplois en touchant vos aides, sans contrepartie, bien sûr ! Chacun peut apprécier ce fait à la lumière de la situation du site de Blanquefort Ford.

Compte tenu de ce qu’il aura permis de créer ou maintenir comme emploi, savez-vous combien coûte en moyenne un emploi CICE ? Environ 160 000 euros ! C’est 13 fois plus cher qu’un contrat aidé.

En janvier 2018, sur la base d’un rapport à charge commandé à un député de la majorité, vous avez décidé, madame la Ministre, de refondre complètement c système de l’emploi aidé.

Pourtant, ces contrats aidés bénéficiaient avant tout aux personnes durablement éloignés de l’emploi et permettaient de retisser du lien social par l’action d’associations qui tentent de compenser le recul des services publics et l’abandon de territoires entiers par la République.

En un an, sous votre gouvernement, le nombre de personnes au chômage de longue durée a augmenté de plus de 5%. Le nombre d’inscrits à Pôle emploi est lui de 6 millions.

Notre pays connaît une véritable pénurie d’emplois.

Dans le même temps, vous avez multiplié les cadeaux aux plus riches et aux grandes entreprises.

Vous avez supprimé l’ISF, instauré la flat-tax, prétendant que ces offrandes, sans contreparties elles aussi, permettraient de relancer l’investissement. Il n’en est rien mais les 1% les plus riches du pays ont augmenté leurs revenus de 15% grâce à votre politique.

Pourtant, en matière de lutte contre le chômage, nous mettons des solutions à votre disposition ?

A l’heure de la catastrophe climatique annoncée et alors que la jeunesse du pays se lève pour exiger une politique ambitieuse pour le climat, la planification écologique permettrait la création d’1 million d’emplois sur un quinquennat. Qu’attendez-vous ?

Alors que 80% des contrats signés sont des contrats courts, qu’attendez-vous pour en limiter le recours en instaurant les quotas que nous vous avons proposés ? 5% dans les grandes entreprises, 10% dans les PME.

De même, pour répondre à des besoins sociaux et environnementaux auxquels l’économie de marché ne répond pas nous proposons de faire de l’État l’employeur en dernier ressort en transformant les allocations chômage en contrat travail dont la rémunération serait complétée par la réalisée de missions nécessaires sur le territoire.

Cette proposition permettrait en fait de généraliser l’expérimentation menée dans le cadre des « Territoires 0 chômeurs » initiée par ATD Quart Monde et menée avec succès comme c’est le cas dans ma circonscription.

En résumé, Madame la Ministre, qu’attendez-vous pour cesser de pourchasser les chômeurs et commencer enfin à lutter contre le chômage ?

A lire également

Leave a Comment