[Communiqué] L’extrême bienveillance de la Voix du Nord

Dans un article qui traite de l’Acte XIX des Gilets jaunes à Lille, le journal La Voix du Nord nous attribue l’étiquette « extrême gauche ». Outre le fait qu’il existe une extrême gauche dans ce pays qui mérite d’être respectée (Nouveau Parti Anticapitaliste, Lutte Ouvrière…), cette étiquette ne correspond pas au mouvement La France Insoumise, à son programme « L’Avenir en Commun », à sa stratégie ni à ses modes d’action.

Dès lors, pourquoi le journal souhaiterait-il que ses lecteurs nous croient d’extrême gauche ? Les élus du Rassemblement National sont-ils toujours qualifiés d’extrême-droite par le journal ? De même, a-t-on déjà vu La Voix du Nord qualifier les élus de La République En Marche « d’extrême centre », d’ « extrême marché » ou « d’extrême libéraux » ?

Pire, directement à la suite de la phrase qui nous met en cause, « La Voix du Nord » évoque les slogans entendus au sein du cortège et cite en premier celui de « Tout le monde déteste la police ». Il va sans dire qu’en républicains convaincus et conséquents, les élus de La France Insoumise ne scandent pas ce type de slogans. Pourquoi La Voix du Nord ne le précise-t-elle pas ? Pourquoi le journal n’écrit-il pas que les élus de La France Insoumise prennent clairement position contre les violences dans les manifestations ? C’est d’ailleurs le cas d’une majorité de Gilets jaunes qui, malgré la situation et les évènements récents, savent que de nombreux policiers sont en accord avec les problèmes soulevés par le mouvement et qu’ils obéissent aux ordres parce que c’est leur métier. Même si La Voix du Nord se défend de nous attribuer ces slogans précisant qu’il ne s’agit pas de la même phrase, l’effet produit et, nous le pensons, recherché pour le lecteur est évident : les élus de La France Insoumise sont des extrémistes et ils s’accommodent de slogans contre la police. Le tour est joué !

Dans son édition régionale du 25 Mars, La Voix du Nord récidive et va jusqu’à nous suggérer de nous « abstenir de défiler ». On croit rêver. Pourquoi les journalistes de La Voix du Nord présents n’ont-ils pas jugé utile de recueillir notre appréciation politique de la situation et nos arguments sur le fond ? Nos réponses à leurs questions les auraient probablement dissuadés de nous traiter de cette façon. Qu’à cela ne tienne, ce nouvel incident nous offre l’occasion de soulever la question du traitement particulier dont La France Insoumise fait l’objet dans le quotidien régional. En effet, alors que notre mouvement est sans doute la formation politique la plus active de la métropole lilloise, trop peu de nos actualités sont relayées dans le journal comparativement au nombre d’articles consacrés aux autres formations politiques. Attachés à la liberté de la presse, nous sommes aussi garants du pluralisme politique. A l’approche des échéances électorales à venir, notre vigilance sera totale. Aussi, nous avons l’intention d’évoquer cette question avec la direction du journal et allons solliciter un rendez-vous.

Adrien QUATENNENS & Ugo BERNALICIS, députés du Nord

A lire également

Leave a Comment