[Communiqué] Renault MCA Maubeuge : S’ils suppriment des postes, qu’ils remboursent !

Communiqué de presse d’Adrien Quatennens, député du Nord – Coordinateur de la France insoumise

Le fleuron de l’automobile Renault a annoncé sa volonté de supprimer 4600 emplois en France dans le cadre d’un plan d’économie de 2 milliards d’euros sur trois ans. 4 sites, dont celui de Maubeuge dans le Nord, seraient ainsi affectés par des plans de « départs volontaires », des départs à la retraite non remplacés et des mesures de mobilité interne et de reconversion.

Serait ainsi envisagée la fusion des sites de Maubeuge et de Douai, mettant en péril des milliers d’emplois et bouleversant le vies des 1800 salariés et 600 intérimaires de MCA Maubeuge.

En 2018, Emmanuel Macron s’était pourtant engagé à combattre le chômage et la désindustrialisation en Sambre-Avesnois-Thiérache. Aujourd’hui, c’est au tour de l’État actionnaire à hauteur de 15% de Renault d’agir de manière décisive pour empêcher la fermeture de l’usine. L’emploi doit y être maintenu !

Par ailleurs, je rappelle l’opposition de la France insoumise aux licenciements pour les entreprises qui ont bénéficié dans une large mesure de l’argent public via divers dispositifs comme le Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi ou le Crédit d’Impôt Recherche… Si Renault a l’intention de licencier, qu’il rembourse d’abord !

A lire également