Contre la ratification du CETA

Alors que l’accord commercial de libre-échange CETA entre le Canada et l’Union européenne sera soumis au vote de l’Assemblée nationale pour être ratifié le 23 juillet prochain. Les débats ont été l’occasion d’exposer ce qui poussait la France insoumise à s’opposer à ce Traité qui est une aberration écologique, sociale et sanitaire.

CETA : 6 ans de combat !

Retrouvez la rétrospective dédiée aux positions défendues par la France insoumise depuis l’ouverture des négociations de ce traité.

Retrouvez ma question au gouvernement sur la ratification du CETA

CETA : 2 000 tonnes de homard !
Question au Gouvernement – CETA : 2 000 tonnes de homard ! 🦞

🔴 CETA : 2 000 tonnes de homard ! 🦞

Publiée par Adrien Quatennens sur Mardi 16 juillet 2019

J’étais en direct depuis l’Assemblée nationale juste avant l’ouverture des débats

⚠️ Ce soir à l’Assemblée, le pouvoir politique se sacrifiera pour les multinationales. Avec le CETA, elles auront les moyens de dissuader des États de mener certaines politiques. Le CETA est une aberration écologique. Quel confort pour Macron que l’actu soit la démission de François de Rugy et la passation de pouvoir avec Elisabeth Borne !

Publiée par Adrien Quatennens sur Mercredi 17 juillet 2019

Mon intervention sur les tribunaux d’arbitrage

Les tribunaux d’arbitrage permettront aux multinationales d’attaquer des États pour leurs décisions. Les traités comme le CETA constitue donc une capitulation du pouvoir politique comme un épilogue néolibéral : donner les clés du pouvoir aux multinationales !

les traités comme le CETA sont la capitulation du pouvoir politique

🔴 Avec les tribunaux d’arbitrage qui permettront aux multinationales d’attaquer des États pour leurs décisions, les traités comme le CETA sont la capitulation du pouvoir politique. À moins que ce ne soit l’épilogue néolibéral : donner les clés du pouvoir aux multinationales !

Publiée par Adrien Quatennens sur Mercredi 17 juillet 2019

A lire également