Mon courrier à Christophe Castaner demandant la publication des étiquettes déposées par les listes et les candidats aux élections municipales

Paris, le 10 mars 2020

Objet : demande de publication des étiquettes déposées par les listes et les candidats aux élections municipales

Monsieur le ministre de l’Intérieur,

La publication des « nuances » attribuées par votre ministère aux listes municipales révèle une série d’opérations menaçant d’altérer la lisibilité des résultats des premier et second tours de la prochaine élection municipale.

Nous constatons d’abord la multiplication par cinq des listes « centristes » entre 2014 et 2020. C’est la conséquence directe de la création d’une nouvelle « nuance », « union du centre » attribuée aux listes investies par « plusieurs formations centristes, dont La République en marche ». Est ce là un moyen de gonfler artificiellement les scores de votre formation politique ?

A l’inverse, les listes soutenues par La France insoumise vont voir leurs résultats divisés. En effet, en dépit de la déclaration quasi systématique de nos listes sous l’étiquette « divers gauche » lors de leur dépôt en préfecture, les préfets les dispersent arbitrairement dans quatre catégories : LUG, LDVG, LFI, LVEC.

A cette occasion, tous les candidats des listes que nous soutenons se voient attribuer la même nuance, en contradiction avec leur droit à s’engager dans la vie démocratique sans pour autant vouloir se rattacher à un parti politique.

Aucune cohérence ne semble guider ces choix qui invisibilisent nos résultats. A titre d’exemple, à Toulouse et dans le 7e secteur de Marseille, les configurations sont identiques : LFI soutient des listes citoyennes au côté d’EELV. Pourtant, la liste toulousaine est identifiée comme « divers gauche » et la liste marseillaise comme « divers écologiste ». Pourquoi une telle différence ? Pourquoi identifier comme « divers gauche » une liste dont la tête de liste est membre d’EELV et comme « divers écologiste » celle dont la tête de liste est membre de LFI ?

Cette incohérence se constate également lorsque ces derniers jours les candidats engagés sur les listes que nous soutenons ont déposé des recours en préfecture. Certains ont vu leur demande acceptée, d’autres rejetée. Là encore aucun critère homogène ne semble guider les décisions prises.

Aussi, Monsieur le ministre de l’Intérieur, nous vous demandons de bien vouloir rendre public le fichier des étiquettes déposées par les listes et les candidats. Il en va de la transparence nécessaire au bon fonctionnement de notre vie démocratique, du respect des déclarations des candidat.e.s et de la bonne information des citoyen.ne.s de notre pays.

Veuillez recevoir, Monsieur le ministre de l’Intérieur, l’expression de nos salutations républicaines.

Adrien Quatennens,
député du Nord, coordinateur de La France insoumise

Paul Vannier,
animateur du comité de pilotage des municipales de La France insoumise

A lire également