[Question au gouvernement] Assurance-chômage des intermittents du spectacle durant la crise du Covid-19

M. Adrien Quatennens attire l’attention de madame la ministre du Travail sur les conditions d’indemnisation des intermittents du spectacle au cours de la crise sanitaire et économique que nous traversons.

Les mesures d’urgence prises par le gouvernement semblent très insuffisantes. Elles font porter l’essentiel de l’effort sur les travailleurs, notamment les plus précaires d’entre eux. Ceux-ci sont plongés dans de graves difficultés en raison de l’absence de réponse à leurs situations.

Les intermittents du spectacle et toutes les professions du secteur sont ainsi particulièrement concernés. Une forte casse sociale et une paupérisation de ces professionnels sont à craindre. Le secteur est en effet l’un de ceux qui subissent de plein fouet l’arrêt total de toute activité et la reprise ne peut être envisagée qu’à très long terme, très progressivement et très partiellement. En effet, la grande majorité des festivals resteront interdits au moins jusqu’à la mi-juillet.

A ce titre, les timides annonces du gouvernement sur l’assurance-chômage ne sont pas à la hauteur de la situation. Les représentants du secteur, notamment les organisations syndicales d’intermittents du spectacle, ont pourtant fait plusieurs propositions pour répondre à la crise sociale annoncée : neutralisation des droits ouverts jusqu’à la reprise d’une activité dite « normale », prolongation des droits d’un an à partir de cette reprise, abaissement dérogatoire et exceptionnel du seuil de 507 heures pour les « entrants ».

Ces organisations proposent aussi l’ouverture de l’allocation forfaitaire de 1 500 euros aux artistes. A ce jour, ces propositions n’ont pas reçu de réponse du gouvernement.

M. Adrien Quatennens demande donc à madame la ministre du Travail d’organiser la consultation des organisations représentatives des professionnels du secteur et des intermittents du spectacle et de tenir compte de leurs propositions d’urgence.

A lire également

Leave a Comment