[Question au gouvernement] Exposition des auxiliaires de vie sociale (AVS) au Covid-19 sans protection

M. Adrien Quatennens attire l’attention de monsieur le Ministre des Solidarités et de la Santé sur les conditions de travail des auxiliaires de vie sociale durant l’épidémie de Covid-19.

Au même titre que de nombreuses autres professions, les auxiliaires de vie sociale constituent un maillon essentiel de la chaîne de soin dans la lutte contre cette épidémie. Ces agents, majoritairement des femmes, sont chargées d’aider les personnes en difficulté, malades ou dépendantes, à accomplir les tâches et activités de la vie quotidienne. Sans elles, nombreuses sont les personnes démunies.

Les auxiliaires de vie sociale sont en contact permanent avec des personnes à risque. Pourtant, comme l’ensemble des personnels hospitaliers, infirmiers libéraux, ou médecins généralistes, elles sont aujourd’hui confrontées à une pénurie de matériel et de masques, en particulier les masques FFP2.

Les mesures très tardives prises par le gouvernement pour permettre l’accès à ce type de matériel sont très largement insuffisantes. Les témoignages se multiplient. Loin de la communication rassurante du gouvernement, les professionnels sont confrontés au quotidien au manque de préparation de cette crise sanitaire et aux atermoiements des autorités.

Au manque de reconnaissance sociale d’auxiliaire de vie pourtant essentielles (faible rémunération, conditions de travail difficiles, …) s’ajoute donc la confrontation potentielle au virus Covid-19 sans protections.

Fondamentalement attachées à la protection de l’humain, cœur de leur métier, les AVS souffrent aussi de se faire éventuellement contaminatrices par manque de protection.

Monsieur Quatennens interroge donc monsieur le ministre des Solidarités et de la Santé sur les mesures qu’il compte prendre urgemment pour permettre une dotation correcte des auxiliaires de vie sociale, afin de garantir la pérennité sanitaire de la chaîne de soin face à cette crise.

A lire également