[Question au gouvernement] Pour l’interdiction des LBD et une nouvelle stratégie de maintien de l’ordre

Monsieur Quatennens alerte M. le Ministre de l’Intérieur sur les mesures à prendre face à l’escalade des violences policières lors des mobilisations sociales et environnementales.

En effet, depuis l’acte I de la mobilisation des gilets jaunes en novembre 2018, ce sont officiellement 2448 manifestants et 1717 membres des forces de l’ordre qui ont été blessés. Les blessés sont aussi nombreux parmi les militants de la cause environnementale, mobilisés de manière récurrente contre l’inaction du gouvernement en matière climatique. Cette escalade de la violence de la répression est inacceptable et dangereuse.

Monsieur Quatennens souhaite particulièrement attirer l’attention sur l’usage des LBD, responsables de blessures irréparables. Ces armes sont responsables de nombreuses mutilations et éborgnements. C’est la raison pour laquelle l’ONU a mis en garde le gouvernement contre un usage abusif des LBD. S’il dit « assumer » et « légitimer » cette utilisation, le ministre de l’Intérieur participe à véhiculer une image déplorable de la France et la police républicaine.

La commande de 1280 nouveaux LBD pour les 4 années à venir est à ce titre particulièrement inquiétante, alors que se préparent de nombreuses nouvelles mobilisations citoyennes, sociales et environnementales contre la politique du gouvernement. L’usage des LBD doit immédiatement être exclu de la stratégie de maintien de l’ordre.

En revanche, l’attention du ministre de l’Intérieur doit se porter sur l’amélioration des conditions de travail des forces de police. Le paiement des heures supplémentaires non-rémunérées doit ainsi être enfin effectif.

Monsieur Quatennens appelle donc, le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, d’une part à cesser l’investissement dans l’armement type LBD et à mettre en place des consignes de maintien de l’ordre dans un esprit de désescalade de la violence, et d’autre part à participer à l’amélioration des conditions morales et matérielles des agents de police.

A lire également