Question au gouvernement sur la prise en charge de la maladie cœliaque en France

Stratégie de santé publique et prise en charge de la maladie cœliaque en France

 

Monsieur Adrien Quatennens attire l’attention de Madame la Ministre des solidarités et de la santé sur les modalités actuelles de prise en charge de la maladie cœliaque en France.

 

La maladie cœliaque est une intolérance permanente à certaines fractions protéiques du gluten et représente l’une des maladies digestives les plus fréquentes.

 

L’association française des intolérants au gluten (AFDIAG) estime qu’une personne sur cent peut développer cette maladie, en France comme en Europe, et à 500 000 le nombre de malades cœliaques en France. Le nombre de cas dépistés n’atteindrait seulement 10 à 20 % des cas de maladie. Toutefois, aucune politique de santé publique ne prend en compte cette maladie.

 

Or, l’absence de diagnostic précoce et de prise en charge nutritionnelle adéquate engendre malheureusement des pathologies (ostéopénie, anémie, lymphome…) qui pourraient facilement être évitées. En 2015, la Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes avait été interrogée sur ce sujet par plusieurs élus. Sa réponse annonçait la saisine de la Haute Autorité de santé pour remettre à jour les bonnes pratiques de diagnostic et de prise en charge de la maladie cœliaque via la publication d’un rapport.

 

A ce jour aucun travail ne semble avoir été engagé par la Haute Autorité de Santé en ce sens, ni aucune autre initiative publique sur ce sujet. Les Etats Généraux de l’Alimentation qui se sont achevés il y a quelques semaines n’ont pas abordé cette question.

 

Monsieur le député Adrien Quatennens s’interroge donc sur le calendrier des travaux de la Haute Autorité de Santé et de la mise en place d’une stratégie de santé publique pour permettre d’accompagner les malades cœliaques en France.

 

A lire également

Leave a Comment