Question au gouvernement sur la reconnaissance professionnelle des accueillants familiaux

Reconnaissance professionnelle des accueillants familiaux

 

Monsieur le député Adrien Quatennens attire l’attention de Madame la ministre de la Santé sur la situation des accueillants familiaux et leur manque de reconnaissance professionnelle.

 

Les accueillants familiaux assurent à leur domicile un accueil personnalisé des personnes âgées et/ou en situation de handicap. Cet accueil est conditionné à l’obtention d’un agrément délivré par les Conseils départementaux et répond à plusieurs critères et conditions fixés par la loi. L’accueil peut être complet ou partiel, définitif ou temporaire et aucun lien familial ne doit exister entre l’accueillant et l’accueilli.

 

Les accueillants familiaux assurent une mission d’intérêt général en offrant une alternative à la prise en charge en établissement spécialisé à des personnes dont la dépendance rend difficile le maintien au domicile mais dont l’état de santé n’oblige pas à une prise en charge plus complète. Une lourde responsabilité pèse sur les épaules des accueillants et une disponibilité maximale et permanente est exigée.

 

Pourtant, ces accueillants souffrent d’un manque de reconnaissance professionnelle. Cette situation engendre une instabilité juridique dans les rapports entre les parties-prenantes à cet accueil. Les accueillants avec lesquels des échanges ont eu lieu insistent sur la nécessité de cette reconnaissance.

 

Dès lors, monsieur Quatennens interroge madame la Ministre sur les mesures qu’elle entend prendre afin de permettre cette reconnaissance et de participer au développement de ces missions.

 

A lire également

Leave a Comment