Question au gouvernement sur les modalités de recrutement des enseignants

M. Adrien Quatennens alerte M. le ministre de l’éducation nationale sur les modalités de recrutement des enseignants.

Plusieurs rectorats recrutent des contractuels alors que de nombreux enseignants admis sur liste complémentaire du concours de recrutement des professeurs des écoles auraient pu être placés en brigade de remplacement ou en zone d’intervention localisée. C’est un nouveau pas dans la précarisation des personnels des services publics.

Un collectif de personnes sur liste complémentaire s’est créé et a lancé une pétition. Ils sont parvenus à dénicher une offre d’emploi “060NGMY” d’une agence Pôle emploi de l’Auxerrois émanant du rectorat qui recrutait un contractuel à bac +2, alors que les membres des listes complémentaires possèdent au moins un bac +4.

Si cette liste complémentaire est sollicitée uniquement pour pallier les désistements de la liste principale, la situation doit conduire à des changements. En effet, que ce soit dans le primaire ou dans le secondaire, trouver des remplaçants titulaires n’est pas chose aisée et en parallèle, les établissements font de plus en plus appel à des contractuels. Ainsi, il paraît essentiel d’ouvrir la liste complémentaire à de possibles recrutements de stagiaires en fonction des seuls besoins et non des seuls désistements.

Pour limiter la précarisation de l’enseignement, il lui demande si elle fera évoluer les pratiques pour qu’il n’y ait plus de recrutement d’enseignants contractuels tant que la liste complémentaire n’a pas été totalement épuisée.

A lire également

Leave a Comment