[Question au gouvernement] Avenir de l’établissement public de santé mentale à Bailleul

M. Adrien Quatennens alerte M. le ministre des solidarités et de la santé sur l’avenir de l’établissement public de santé mentale (EPSM) des Flandres à Bailleul (59).

Le 16 septembre dernier les personnels de l’EPSM ont manifesté à Lille pour dénoncer le démantèlement programmé du site. 60 lits d’hospitalisation sont amenés à être supprimés. Ce démantèlement s’inscrit dans un « projet de réorganisation » lancé par l’ARS, au détriment de la prise en charge des patients.

En cause : la pénurie prévisible de psychiatres, particulièrement dans les services éloignés des métropoles et des CHU. En février dernier une des deux lignes d’internes de gardes avait d’ailleurs déjà été suspendue. S’y ajoutent des conditions de travail difficiles et un sous-investissement chronique.

En délocalisant ces lits d’hospitalisation vers d’autres établissements du département, l’ARS remet en cause la prise en charge rapide et qualitative des patients.

Depuis des années la branche psychiatrique est le parent pauvre de notre système public de santé. Le manque de moyens budgétaires et le manque de volonté politique pour lutter contre les pénuries de professionnels font peser une menace grave sur la santé des patients. Pendant ce temps, les services privés se frottent les mains..

Monsieur Quatennens demande donc à monsieur le ministre de bien vouloir tout mettre en œuvre pour préserver le site de l’EPSM des Flandres à Bailleul et renforcer le système public de santé psychiatrique.

A lire également

Leave a Comment