[Question au gouvernement] Dangers sanitaires pour les enseignants français en Inde

M. Adrien Quatennens alerte M. le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur la situation des enseignants français en Inde.

Alors que l’Inde subit une vague épidémique d’une grande violence (4529 décès dus au Covid-19 en 24 heures comptabilisés le mercredi 19 mai) de nombreux enseignants français en poste dans ce pays réclament leur rapatriement en France sans obtenir satisfaction.

En effet, malgré la situation sanitaire grave et la mise en danger évidente de leur santé et de celle de leurs proches, la plupart d’entre-eux ne répondent pas aux critères fixés par le Quai d’Orsay pour bénéficier du rapatriement et conserver leurs droits professionnels.
Des enseignants ont adressée une lettre collective à l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et à l’ambassade de France en Inde, en vain. S’ils rentrent temporairement en France, ils perdront définitivement leur poste en Inde. Le refus des autorités françaises d’apporter leur soutien aux ressortissants français au moment où ils en ont le plus besoin est incompréhensible.

Il en est de même pour la tenue des examens en présentiel pour les élèves français, sans tenir compte de la réalité de la situation sanitaire locale. Cette décision, prise au mépris de les risques sanitaires encourus par les élèves, les enseignants, et les familles, est susceptible de les mettre gravement en danger.

Monsieur Quatennens interroge donc monsieur le ministre sur les mesures qu’il entend prendre pour permettre de répondre aux demandes des enseignants français en Inde et assurer la mise en place de mesures permettant de préserver la santé des élèves et des enseignants expatriés en Inde.

A lire également