[Question au gouvernement] L’EFS, oublié du Ségur de la Santé : augmentez les rémunérations !

M. Adrien Quatennens interroge M. le ministre des solidarités et de la santé sur l’absence d’augmentation de la rémunération des salariés des établissements sociaux et médico-sociaux suite au Ségur de la Santé.

L’un des enjeux du « Ségur de la Santé » était de revaloriser le métier des soignants, en première ligne face à l’épidémie, et qui alertaient déjà depuis plusieurs années sur le manque de moyens budgétaires et humains et sur les effets dramatiques de la fermeture de près de 8 000 lits à l’hôpital public depuis le début du mandat d’Emmanuel Macron.

Arrachés par la mobilisation des personnels soignants, les accords de Ségur ont notamment permis une augmentation de la rémunération d’une partie des personnels des établissements publics et des Ehpad privés.

Les professionnels exerçant au sein des établissements français du sang demeurent oubliés du Ségur. Pourtant, cette profession souffre d’un manque d’attractivité et la difficulté de recrutement fait peser un danger grave sur la capacité de collecte du sang. Pour chaque collecte annulée par manque de personnel, ce sont plusieurs vies de patients à transfuser qui sont mises en danger. Depuis le début de la crise sanitaire ces personnels ont tout fait pour continuer d’œuvrer au bien commun.

Monsieur Quatennens interroge donc monsieur le ministre sur les mesures qu’il entend prendre pour réparer cet « oubli » et permettre la reconnaissance matérielle due à ces professionnels.

A lire également