[Question au gouvernement] Non-renouvellement de contrats de production locale de masques FFP2 (Mouvaux-59)

M. Adrien Quatennens attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur le non-renouvellement de contrats entre l’État et des producteurs locaux de masques FFP2.

Comme de nombreuses entreprises, Macopharma, basée à Mouvaux (59) et spécialisée dans la production de masques FFP2, s’est « auto-réquisitionnée » lors du premier confinement pour équiper les personnels soignants. L’entreprise s’est depuis toujours tenu disponible pour répondre aux contrats passés avec l’État. Le dernier s’est achevé en décembre 2020 et n’a toujours pas été renouvelé par l’État.

Dans son dernier rapport le Haut Conseil de la santé publique recommande pourtant d’éviter l’utilisation de masques en tissu et de privilégier l’usage de masques chirurgicaux et FFP2. Cet avis s’explique par la meilleure capacité de filtration de ceux-ci, rendue encore plus nécessaire par l’introduction de nouveaux variants du Covid-19.

En absence de nouvelles commandes de l’État, l’entreprise a trouvé de nouveaux débouchés aux États-Unis, au Brésil, au Canada, en Espagne et en Russie. Combien d’autres entreprises y ont été contraintes faute de commandes nationales ?

Il apparaît difficilement compréhensible que l’État ne mette pas à contribution les producteurs locaux et ne profite pas de l’expertise des entreprises françaises mais fasse appel à des acteurs étrangers et importe des masques FFP2. La production locale, le savoir-faire français, l’indépendance stratégique et industrielle ne sont pas que des mots mais ont des applications concrètes.

Un article de La Voix du Nord du 1er février rapporte les propos du patron de Macopharma : on ne peut pas attendre que le ministère de la santé se réveille. La question de monsieur Quatennens est donc simple : quand le ministre de la santé se réveillera-t’il ?

A lire également