[Question au gouvernement] Quelles capacités de l’armée française à déployer des lits de réanimation ?

M. Adrien Quatennens interroge Mme la ministre des armées sur les capacités de l’armée française à déployer des lits de réanimation dans des hôpitaux de campagne.

A l’occasion de son allocution télévisée du 31 mars 2021 annonçant un troisième confinement sans confinement, le président de la République annonçait un objectif de 10 000 lits de réanimation sur le territoire national. Le 25 juin 2020, le ministre de la Santé, Olivier Véran, promettait déjà 12 000 lits de réanimation.

Pourtant, malgré ces promesses et des objectifs revus fortement à la baisse, seuls un peu moins de 7 500 lits de réanimation sont disponibles actuellement. Les politiques d’austérité des gouvernements successifs sont directement en cause : en 20 ans, notre pays a perdu 100 000 lits à l’hôpital public, et depuis l’élection d’Emmanuel Macron, 7 400 ont été supprimés. Au-delà, c’est l’aveuglement idéologique et l’impréparation du gouvernement qui inquiètent : en un an, rien n’a été fait.

En temps de crise sévère, les forces armées ont un rôle à jouer. Les services de santé des armées doit pouvoir être mis à contribution. Au pic de la première vague, un hôpital de campagne avait été monté à grand renfort de communication gouvernementale pour 30 lits de réanimation.

Dans son édition du 7 avril, le Canard enchaîné publiait un court article sur le sujet et interrogeait le ministère sur le nombre de lits de réanimation que l’armée pourrait déployer dans des hôpitaux de campagne. D’après cet article, un porte-parole de la ministre des Armées « ne (voyait) pas l’intérêt de la question, vu que la question ne se pose pas ».

Monsieur le député voit, lui, son intérêt et la pose de nouveau : « Combien de lits de réanimation l’armée française est-elle capable de déployer dans des hôpitaux de campagne ? »

A lire également