[Question au gouvernement] Stop à l’improvisation : permettre aux élèves du CNED de se préparer au Bac

M. Adrien Quatennens appelle l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur les modalités du passage des examens du baccalauréat par les élèves apparentés au CNED.

Le 25 février dernier, monsieur le ministre dévoilait le calendrier d’examen du baccalauréat 2021 pour les élèves inscrits au centre national d’enseignement à distance (CNED).

Ces élèves passeraient les épreuves de spécialité sur table, du lundi 7 au vendredi 11 juin 2021. Les épreuves pratiques et orales, elles aussi maintenues, se tiendraient entre le 9 et le 16 juin et les épreuves communes à ces élèves se dérouleraient à partir du 10 mai. Ce calendrier est surprenant et problématique à plusieurs titres.

Premièrement, la décision du ministre entre en contradiction directe avec une autre de ses propres décisions : l’annulation des épreuves de spécialité des établissements publics et privés sous contrat.

Deuxièmement, ce calendrier établi dans la précipitation et sans concertation ne permet pas la bonne diffusion des informations aux personnels et aux élèves. A cela s’ajoute le manque de précision et de clarté du peu d’informations diffusées. Les examens du baccalauréat nécessitent une longue préparation, l’improvisation du ministre ne le permet pas.

Monsieur Quatennens interroge donc monsieur le ministre sur les mesures qu’il entend prendre et mettre en place pour mettre fin à l’improvisation permanente et permettre la bonne préparation au baccalauréat des élèves inscrits au CNED

A lire également