[Question au gouvernement] Tenue des examens universitaires et sélection en Master en pleine crise du Covid-19

M. Adrien Quatennens alerte madame la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sur la tenue des examens universitaires et les méthodes de sélection opérée à l’entrée en Master en pleine crise du Covid-19.

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 d’importantes mesures ont été prises et vont continuer à l’être. A ce titre l’ensemble des examens universitaires ont déjà été repoussés de plusieurs semaines.

Toutefois, cette crise sanitaire met en lumière les graves inégalités sociales entre étudiants. La continuité pédagogique voulue, au moyen de visio-conférences notamment, est difficile ou impossible pour une part significative d’entre eux.

Tous les étudiants ne disposent pas d’un accès à un ordinateur ou d’une connexion wifi suffisante. Une part importante d’étudiants ne bénéficie pas non plus de bonnes conditions d’études à domicile.

Suivre un enseignement à distance n’est pas la même chose que l’on soit confiné dans un logement exigu, potentiellement auprès d’une famille nombreuse, ou dans un logement assurant un grand espace personnel et l’accès à un jardin.

De nombreuses questions restent aussi en suspend et sont sources d’angoisse pour les étudiants. A ce stade le calendrier de sélection sur ParcourSup reste en effet inchangé. Les concours d’accès sont ainsi la plupart du temps remplacés par des examens sur dossier, ne présentant pas les mêmes garanties dans le traitement objectif de ceux-ci qu’une correction anonyme.

Ainsi M. Quatennens interroge madame la ministre sur les mesures qu’elle entend mettre en place pour pallier au mieux aux inégalités persistantes dans la poursuite d’études. Il l’interroge aussi sur les réponses concrètes qu’elle entend apporter aux étudiants sur les modalités de sélection à l’entrée en Master.

A lire également